Bonjour à tous,

Avec Les MamouchkAs, nous travaillons actuellement sur le projet d' affiches illustrées

pour le décor du spectacle d' Anthony Greco "Le dernier Cantastorie".

 

Afin de produire et de finaliser ce spectacle, nous avons besoin de votre aide! Comment nous aider?
D'abord en parlant du projet autour de vous.
Ensuite, en répondant à l'appel à financement coopératif qu'Anthony lance via le site Ulule. 

Vous trouverez tous les détails sur le site.
Par avance, nos remerciements les plus chaleureux!

 

http://fr.ulule.com/dernier-cantastorie

http://lesmamouchkas.blogspot.fr

 

 

 

Le spectacle musico-théâtral « Le dernier cantastorie » reprend une tradition antique de Sicile.

Un cantastorie que l'on pourrait rapprocher d'un crieur public (le chant et la musique en plus) raconte des histoires en chantant : récits d’histoires édifiantes, légendes, chansons de geste. Il dispose à côté de lui de grandes affiches qui, sous formes de bande-dessinée, illustre l'histoire en cours. On peut ainsi le considérer comme l'ancêtre du journal, du cinéma, de la télévision (puisqu'il chante aussi l'actualité) mais avec cette différence essentielle qu'il se consulte de manière collective. Il est un média collectif et donc un vecteur de renforcement social. 

Le cantastorie Cicciu Rinzinu http://www.irsap-agrigentum.it

Dans ce spectacle, le spectateur n'aura pas n'importe quel cantastorie en face de lui, mais Salvatore, LE dernier cantastorie. Oui, car la tradition des cantastorie est, comme beaucoup d'autres traditions, en train de disparaître victime des médias de masse notamment. Mais elle existe encore, elle survit, et ce spectacle espère participer à sa survie.

Grande fresque sur le thème de l'identité, ce spectacle mettra en avant, à travers le caractère double de la personnalité de Salvatore, la multiplicité de la personne humaine. Pour le poète et écrivain Luigi Pirandello le "vrai" visage de chacun (le visage nu) est caché sous d'innombrables masques. Si bien qu'il ne se montre jamais. Il est invisible, inconnu. Peut-être n'existe-t-il pas? Reprenant cette idée "des masques" chère à Pirandello, le dernier cantastorie plutôt que de les voir comme une duperie du "soi" pur et profond, veut les affirmer comme étant la constituante même de chaque être.

"Des masques, oui, nous en avons, d'innombrables chacun. Et il est important de les assumer, d'afficher leur diversité."

Le cantastorie Ciccio Busacca http://www.irsap-agrigentum.it

Enfin, il s'agira aussi, dans ce spectacle, de la rencontre de deux langues, de deux cultures (française et sicilienne) qui s'épouseront pour finir quasi confonduesAinsi l'essence du spectacle sera à la fois constituée d'éléments musicaux et narratifs de Sicile (poèmes d'Ignazio Buttitta, chants du répertoire des cantastorieinstruments traditionnels (friscalettu, zampogna, tamburello)) et de textes de littérature française qui seront traités et déclamés dans des styles propres à certains cantastorie (Roberto Genovese, Orazio Strano). Il s'agira donc d'un processus de métissage culturel.